EXPOSITION FEMINA OUNOUSSA

exposition Fémina Ounoussa

Exposition Fémina Ounoussa du 5 au 7 octobre 2018
à SARLAT à l’ancien Evêché.

 

Une Ode à la Féminité

Nabila Zein, Amer Ghandour
Et la constellation des femmes danseuses

Le corps en mouvement de la femme est un thème d’inspiration commune
dans les œuvres de Nabila Zein et Amer Ghandour.

Ensemble, ils ont conçu cette exposition
Comme une ode à la féminité intemporelle,
Celle qui s’affranchit de tous les diktats de la mode
Et exprime sans artifice sa beauté unique, captivante et hypnotique,
Proche du sacré.

Les artistes ont glorifié l’incroyable pouvoir surnaturel
De chaque femme qui danse au naturel
Et qui vous dévaste d’une seule vérité inconditionnelle
Et commune à toutes les femmes :
« Je me sens belle, donc je suis belle ».

Amer et Nabila sont deux artistes libanais dont les chemins se sont déjà croisés
au travers de différents évènements culturels à Paris, Marseille et Beyrouth
dans des installations multimédias.
Ils ont déjà travaillé ensemble depuis de nombreuses années autour des voix de femmes. Cette nouvelle exposition FEMINA qui honore le corps féminin
s’inscrit dans la continuité de deux destins qui se croisent et se recroisent
pour donner naissance à des éclairs de fusion créative.

Nabila Zein, née à Beyrouth, Liban, vit en Dordogne,
créatrice de l’association CORPS EPHEMERES,
Danseuse, thérapeute, artiste de toujours.
« La danse ne m’a jamais quittée et j’ai eu l’envie de partager cette culture des femmes et cette danse d’âme à âme… ».

 

Amer Ghandour, né à Beyrouth, Liban, vit et travaille entre Paris et Barcelone,
cinéaste, compositeur, joueur d’images, artiste et homme aux multiples facettes.

Les danseuses en chemin

 

C’est l’histoire fabuleuse de la rencontre de danseuses en chemin, femmes multiples, aux destins multiples, aux horizons multiples formant ainsi un melting-pot riche de passions, de chagrins, d’émotions, de passé singulier. Ces femmes toutes sœurs d’âmes et de cœurs : grandes sœurs, petites sœurs, sœurs jumelles ont formé une troupe, une identité autour d’un atelier de danse orientale.
Cette médiation, la danse orientale qui est la plus ancienne, et la moins comprise des danses. Le choix de cette médiation n’est certainement pas le fait du hasard mais comme ces femmes elle est une danse multiple. Elle a été et est toujours expression d’émotions et de sensations.
C’est la danse de la femme par excellence, elle est un bienfait pour le corps et l’esprit. Pour nous les danseuses en chemin, elle est aussi méditation, expression de nos sentiments souvent calfeutrés et qui attendaient de pouvoir être exprimés. La danse orientale vient essentiellement d’Egypte, avec une origine sacrée, liée aux rites, à la fertilité.
C’est une danse raffinée, étrangère aux clichés passéistes et l’appeler « danse du ventre » et réducteur et bien éloignée de notre atelier.
La danse exprime des idées et des émotions, les danseuses en chemin racontent une histoire, leur histoire. Les effets de la danse dépassent le simple plaisir corporel, la danse inonde les aspects psychiques des femmes en mouvement. Elle permet de transmettre des unités, des émotions ; elle donne un sentiment d’unité à notre groupe animé par les mêmes mouvements et un rythme commun.
« Le corps est éminemment un espace expressif » « Danser c’est prendre sa vie en mains et à bras le corps »
Comme le disait le poète Khalil Gibran : « L’âme du philosophe veille dans sa tête, l’âme du poète vole dans son cœur, l’âme du chanteur vibre dans sa gorge, l’âme de la danseuse vit dans tout son corps ».
Les danseuses en chemin ont pu exprimer par cet art : leur féminité, leur vitalité, mais aussi leurs sentiments, leurs joies et peines à travers leur projet itinérant, nomade et non emprisonné dans un carcan stéréotype.
C’est grâce à cette danse très élégante où les arabesques, les jeux de voiles mais aussi les mouvements amples et gracieux que ces femmes sont sortie de leur chrysalides. C’est à travers cette danse entre tradition et modernité que reflète l’âme féminine des danseuses en chemin. Ce projet a permis d’utiliser le potentiel d’expression artistique et la créativité des femmes à des fins artistiques où leur beauté semble sublimée, révélée et leur estime de soi renforcé.

Parcours de Nabila Zein

Cela a débuté depuis ma plus tendre enfance. La vie : une grande et longue ondulation.
Originaire du Liban, la culture des femmes (sœurs, tantes, cousins), méli-mélo d’échange de vie, de danse et de mélancolie.
La guerre m’a permise de brûler les frontières et de m’échapper de l’épaisseur de la fumée et du bruit des bombes. Puis refuge en Egypte, belle expérience et de rencontres avec cette culture distinguée grâce aux films égyptiens dont j’étais habituée qui m’ont appris les rudiments de la danse. C’était le Hollywood du Moyen-Orient !
Arrivée en France à Marseille, rester dans le souffle méditerranéen, cette envie d’apprendre et d’expérimenter la vie à pleines dents. Mon rêve se réalise et je rentre à l’école des beaux-arts de Luminy où mon amour pour l’art continue à grandir. A fond dans l’expression corporelle et les performances dans les rues, les galeries…
Cela m’a permis d’expérimenter le chant, la danse, le théâtre. Ma note à moi c’était de réunir tous les arts car c’était mon souffle de vie. En tant que réfugiée de guerre, je me suis évadée dans l’art corps et esprit jusqu’au moment où j’ai eu besoin d’aller encore plus loin dans cette recherche intérieure.
J’ai trouvé mon refuge dans la spiritualité grâce à mon travail artistique et cette expression est devenue plus subtile, plus intérieure. Voilà 16 ans consacrés à mon monde intérieur pour mieux comprendre l’extérieur même s’il n’y a rien à comprendre.
En sortant de cette expérience, la vie m’a donnée plusieurs signes pour soigner et aider autour de moi et cela a débuté à Sarlat. Les massages, les soins sont l’expression directe de l’âme à âme. La danse ne m’a jamais quittée et j’ai eu l’envie de partager cette culture des femmes et cette danse d’âme à âme, de nouveau envie de relier tous les bouts de ma vie entre art, soin et danse.
Ce travail de vidéo de danse me permet de rassembler toutes les expériences de ma vie jusqu’à aujourd’hui et d’offrir à toutes ces femmes ma gratitude envers elles car elles font parties de moi.
Moi femme, je vous aime !

Préparation de l’exposition et vernissage

VIDEOS EXPOSEES

 

 

PHOTOS EXPOSEES

 

Share This